Abondement sur la participation chez Air Liquide : La Direction renie sa signature !

Le 7 Avril, la CFE-CGC a signé seule avec la Direction un accord qui permettait à l’ensemble des 5500 salariés des 11 sociétés du périmètre social commun d’Air Liquide de bénéficier d’un abondement de 1000 euros sur les sommes bloquées dans le cadre de la participation aux bénéfices de l’Entreprise.

La Direction, après signature par l’employeur et par la seule CFE-CGC, a indiqué qu’elle ne souhaitait pas appliquer l’accord et qu’elle décidait unilatéralement, sans même consulter son partenaire signataire de verser 700 € seulement, soit 300€ de moins que l’accord négocié, illustrant ainsi la considération qu’elle porte au dialogue social.

Compte tenu du caractère incompréhensible de cette décision pour l’ensemble des salariés confrontés à la non reconnaissance d’un accord loyalement négocié, une tentative de médiation a été entreprise auprès du Directeur des Relations et du Développement Social. Une réunion s’est tenue le 30 juin en présence du président de la Fédération Chimie CFE-CGC, afin d’infléchir la position de la Direction.

Le représentant de la DRDS a persisté dans le refus d’honorer sa signature.

Face à cette posture incohérente de la part d’un interlocuteur qui pourtant prône le dialogue social, la CFE-CGC a décidé d’engager une procédure par voie d’huissier enjoignant à l’Entreprise d’appliquer l’accord signé et déposé par la CFE-CGC à la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi le 26 AVRIL dernier.

Si la Direction s’obstine dans cette voie sans issue, il ne restera plus hélas que la voie judiciaire pour faire entendre les intérêts légitimes de l’ensemble des salariés.

Nous enjoignons à nouveau la Direction à sortir de cette impasse par le haut!